Blog

Découvrez Les dernières nouvelles
Découvrez les dernières nouvelles de Javerne à travers le monde

Navigation entre Mamuju City et Lombok Belitung

770 miles, soit en gros 6 jours de mer

Vendredi 13 septembre 2019 à 16h30 nous quittons Mamaju City sur l'île du Sulaweisi pour rejoindre normalement Lombok en compagnie d'un autre bateau, En Dian, avec Tan et Rose. La météo semble bonne, avec 20 nds de travers annoncés pour la nuit

Nous profitons des dernières heures de soleil pour passer la pointe de Tanjung Rangas, puis, cap plein sud. Un vent léger de terre nous permet d'avancer à la voile, et nous avalons les miles gentillement. La nuit est parfaitement installée, et tout va bien à bord.

Minuit, nos amis de En Dian nous quittent et prennent plein ouest en direction de Belitung. Pour notre part nous continuons plein sud avec un vent qui commence à venir de l'est, et qui forcit.

Comme nous nous éloignons de la côte, la mer se creuse de plus en plus, et le vent continu de monter.

Vers les 3h du matin en se samedi 14 septembre nous abandonnons la lute avec les éléments, le vent dépasse les 30 nds, et des murs d'eau se dressent sur le côté de Javerne.

Entre temps nous avions réduit la voilure, et passé au 3ème ris dans la GV et 1/3 de génois. Et nous décidons de ne plus continuer sur Lombok et partir plein ouest en direction de Lombok et ainsi d'avoir le vent dans le dos.

Nous contactons Tan du bateau En Dian, et l'informons que nous avons changé nos plans et le suivons. Il est déjà à plus de 25 miles de nous.

Le vent monte jusqu'à 37 nds, et la vagues semblent dépasser les 5 mètres, et heureusement la pleine lune est avec nous.

Je débranche le pilote automatique, et barre en manuel pour me faire une idée de comment ça se passe si l'électronique tomberait en panne. Une magistrale vague nous prend de côté, et trempe tout le bateau, et bien entendu moi avec ! Au bout d'une bonne heure j'abandonne, et passe le relais à notre 3ème équipier « OTTO », pour Pilote Automatique ! Et vais me changer, car je suis trempé jusqu'au os !

Et lui alors est 100 fois plus précis que moi, il anticipe, et corrige avant que le bateau n'ai bougé, c'est vraiment génial et même dans les conditions dans lesquelle nous navigons, il est capable de tenir facilement le bateau.

Cet appareil est composé de 5 gyroscope et relié à une centrale électronique, et il est capable d'apprendre par lui même à corriger en fonction de l'état de la mer.

Donc nous voilà plein ouest, et filons à 7-8 nds.

 

Par contre nous avions prévus de faire 360 miles, soit 3 nuits en mer en direction de Lombok, et par contre Belitung est lui à 750 miles, soit 6 jours de mer !. Pas prévu du tout, mais alors pas du tout. Mais il faut se faire une raison, et acceptons tant bien que mal l'idée de passer une semaine en mer.

 

Après 9 heures de lute avec les éléments, le vent daigne baisser un peu pour se situer entre 22 et 26 nds. Beaucoup plus confortable, et moins stressant.

Le 15 sept. À 11h du matin nous passons la pointe SE du Kalimantan, le phare de P. Kunyit, et entamons de longer la côte sud de l'ile.

Les jours se suivent et se ressemblent, avec un peu plus ou un peu moins de vent, le bateau est bien réglé, en mode sécurité, et les quarts de 3 heures se suivent, Corinne fait de minuit à 3h du matin, et nous nous répartissons le reste en fonction de nos envie de dormir et récupérer.

Pendant mes quarts, je test les micro-sièstes d'un quart d'heure, et ça marche super bien, je règle l'alarme de mon téléphone à 15 minutes, et lorsqu'il sonne je sort faire un tour dehors, et regarder si tous les instruments sont OK, et si le radar ne détecte pas un pêcheur. Ça me prend 2 petites minutes, et je repars pour un quart d'heure de sommeil, et ainsi de suite.

Ça marche super bien, et je récupère facilement, étonnant le corps humain quand même !

Corinne fait du pain et un délicieux cake pendant la navigation, et tout va bien.

Le 18 sept. Nous quittons le Kalimantan et changeons de cap pour nous alligner sur Belitung.

Nous navigons entre les différents bancs de sable et plateaux de corail, et entamons la traversée du rail des cargos de la mer de Java. Pas trop de cargos, donc tout baigne encore, et arrivons le 18 au soir au SE de l'ile de Belitung.

Yes, y a de l'internet !, super, nous sommes à nouveau connectés avec le monde.

On prend des nouvelles des autres bateaux, tout va bien pour eux, il sont à un ou deux jours derrière, mais ils sont aussi partis 2 jours après nous !

Nous ralentissons volontairement le bateau pour ne pas arriver de nuit au mouillage, car il faut négocier entre les différents platteaux de corail, et il faut une bonne lumière pour les distinguer. Les cartes ne sont pas précises du tout pour les détails de cette zone du monde.

Et après une nuit et la matinée à se trainer entre 3 et nds, nous arrivons enfin au NW de l'ile de Belitung, à Pulau Kepayang, après avoir parcourun 771 miles nautiques soit 1420 Km en 129 heures, à une moyenne de presque 6 nds (11 Km/h), et avons utilisé le moteur pendant 20 heures en tout.

Ouf ! Superbe expérience, et heureux d'être arrivés complètement crevés.

 

 

Table de conversion pour les non-initiés 1 mile marin = 1.852 Km

Un ris : système permettant de diminuer la surface de la grand voile, appelée GV

Le génois : petite voile d'avant qu'il est aussi possible de rouler si le vent est trop fort