Blog

Découvrez Les dernières nouvelles
Découvrez les dernières nouvelles de Javerne à travers le monde

Après notre traversée de Singapour, nous remontons la côte Est de la Malaisie en direction de Pulau Tinggi, et c’est un vent du sud de 12 à 20 nœuds qui nous pousse plein nord.


Notre première escale nous permet de découvrir une magnifique ile comme dans les cartes postale. Nous y resterons quelques jours et prenons la direction de l’ile de Tioman, plus au nord afin d’y faire les différentes démarches administratives, et y resterons un mois et demi à parcourir les différentes iles avoisinantes en fonction des conditions météo et de la direction du vent.
Avons découvert les iles de Tulai, Pemanggil, Pulau Aur, la plus à l’est de notre périple, puis Pulau Sribuat, et ensuite avons pris la direction de la côte, Endau, Mersing, afin de faire le plein de nourriture, fruits légumes en tout genre.
Nous avons fait des tas de rencontres autant avec les autochtones que d’autres navigateurs, beaucoup d’échanges, d’apéros, de conseils techniques.
Et avec les locaux, des gens souriants, et toujours prêt à vous aider, vous guider.
Nous avons effectué quelques treks dans la foret, rencontré des singes, et autres animaux, transpirés dans un taux d’humidité avoisinant les 100%, bref que du bonheur.
Puis, la date de retour sur Phuket approchait, et il nous fallut quitter ces havres de paix pour reprendre notre navigation en sens inverse, retour sur Singapour, et remonter la côte ouest de la Malaisie avec des arrêts dans les principales villes côtières comme Melaka, Port Dickson, Port Klang, l’ile de Pangkor, Pulau Pinang, et enfin l’ile de Langkawi, dernière étape avant de reprendre les couleurs Thaïlandaise.
C’est à cette période que nous apprenons la formation du typhon Mangkut dans la région de Hongkong, et la queue du typhon allait nous toucher.
Nous prenons donc les précautions nécessaires et allons nous cacher 4 jours à l’abri derrière l’ile de Ko Lanta, le temps de laisser passer cette queue.
Des vents de plus de 40 nœuds ont soufflés derrière l’ile, et avons été quelque peu chahutés ! Le mouillage a décroché, et avons dérivés sur 600 mètres le temps de mettre en place le mouillage de secours.
Mais tout s’est bien terminé, et quelques jours plus tard nous étions de retour à Phuket et avons sorti le bateau au chantier Catathai pour les travaux d’entretien habituels.
Nous profitons pendant ce temps de faire un petit coucou à notre famille et amis en suisse avant de reprendre la mer en novembre prochain pour de nouvelles aventures.